Un « Front Uni » pour désunir le peuple

1
241
Les partis qui ont participé à ce lancement sont : l’OPL, Mopod, Ede, Konsyans Patriyotik, UNIR, PHTK, LAPEH, GREH, PLH, Konstwi Lavi, PNDPH et les Signataires non-alignés au PM Ariel Henry pour ne citer que ceux-là. Photo Credit : Haiti24net

Le mercredi 25 octobre 2023 dernier un ramassis de personnalités a lancé une nouvelle structure politique à l’hôtel Montana dénommée « Front Uni pour une sortie de crise efficace et durable ». Ce ne sont pas de nouvelles figures politiques mais les mêmes éternels affairistes politiques dont la plupart sont des dissidents des différents Accords de consensus dont l’Accord du 21 septembre ou Accord de Musseau, qui plus tard a été converti en Accord du 21 décembre et de celui de l’accord du 30 août dit de Montana.

Selon leurs déclarations, ce nouvel instrument est une alternative au Premier ministre de facto dont son mandat conformément aux prescrits de l’accord du 21 décembre, devrait prendre fin le 7 février 2024. Et ils se préparent à combler un quelconque vide au sein de l’appareil d’État.

Il faut signaler que tous les dirigeants politiques qui ont participé à ce lancement sont des individus qui n’ont réellement aucun avenir politique dans le pays, ils sont des sentinelles toujours à l’affût  qui espèrent accaparer le pouvoir pour poursuivre l’œuvre inachevée d’Ariel Henry à la Primature ou à la Présidence. Tout est possible dans ce pays !

Les partis qui ont participé à ce lancement sont : l’OPL, Mopod, Ede, Konsyans Patriyotik, UNIR, PHTK, LAPEH, GREH, PLH, Konstwi Lavi, PNDPH et les Signataires non-alignés au PM Ariel Henry pour ne citer que ceux-là.

Le panel du Front uni étant constitué entre autres de Claude Joseph, représentant du parti EDE, Liné Baltazar du parti PHTK, Edgard Leblanc Fils de l’OPL, Himler Rébu du GREH, Jean Rodolphe Joazile de Konsyans Patriyotik, et de Harrison Ernest du parti politique Konstwi Lavi.

La majorité de ces partis étant initialement membre du  Collectif des partis politiques du 30 janvier qui avait réuni des leaders du Mopod, Unir, PHTK, Lapeh, OPL, Pitit Desalin et GREH. Toutefois on n’a remarqué aucune représentation du parti Pitit Desalin de Moise Jean-Charles dans la formation de ce Front uni.

Par ailleurs, le Parti Fanmi Lavalas vient pour sa part offrir également sa proposition de sortie de crise pour une autre transition sans doute pour complémenter celle du Premier ministre incapable. On verra entre ces différents larrons de Montana, de Front Uni, de Lavalas qui  les puissances impérialistes vont-elles utiliser pour continuer à compromettre l’avenir du pays.

Pour contrecarrer les organisations qui se positionnent à sucer le miel du pouvoir, en prônant le départ du Premier Ministre Ariel Henry le 7 février 2024. Myrlande Hyppolite Manigat, Présidente du Haut Conseil de Transition (HCT) leur a indiqué que le P.M. ne quittera pas le pouvoir le 7 février 2024 : « Le Gouvernement doit remettre le pouvoir à des élus »

Cela signifie que tant qu’il n’y a pas d’élus, Ariel restera ad vitam eternam aussi bien que Madame Manigat jusqu’aux calendes grecques.

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here