SMJSP/Formation : Ethique et Déontologie des leaders syndicaux

0
58

Le contenu d’une révolution dépend du révolutionnaire

Mais la forme dépend des actions à entreprendre

 

A l’initiative du Comité Exécutif du Syndicat des Employés du Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique (SMJSP), s’est tenu le vendredi 14 décembre 2018 un séminaire à l’intention des membres de ladite structure syndicale. La salle de conférence de la Cour de Cassation au Champs de Mars a hébergé cet important séminaire sur Ethique et Déontologie où se sont donnés rendez-vous intervenants et participants. « Si chaque personne a un prix, l’éthique et la déontologie ne sauraient avoir de prix ». C’est ce qu’allait faire savoir le Docteur Elton Harold Désinord à titre de premier intervenant.

Sous le coup de 10 heures comme prévu, juste après que l’assistance eut fini de fredonner la Dessalinienne, M. Raymond Davius, dans son costume de Président du SMJSP a présenté les mots de bienvenue. Il a ensuite introduit le Docteur Elton Harold Désinord, qui, maitrisant fort bien son verbe a ouvert la formation proprement dite. Dans son introduction, le Docteur Désinord a défini d’une façon magistrale les deux thèmes : en l’occurrence l’Ethique qui est le comportement et la Déontologie qui est la branche de la philosophie qui définit clairement le comportement humain.

« Partant du fait que les règles de droit sont faites pour gérer la société à partir d’une période donnée, l’Ethique et la Déontologie restent et demeurent les éléments fondamentaux qui permettent à la personne d’avoir un comportement noble pour qu’elle soit digne d’elle-même. La conscience est une loi qui n’est écrite nulle part. L’éthique vous permettra de respecter toutes les règles de la déontologie. Et le respect scrupuleux de la déontologie reste l’unique chemin qui vous permet ’atteindre les sommets escarpés de l’homme honnête et respectueux de lui et respecté des autres », a fait savoir le Docteur Désinord dans un langage impeccable qui rappelle les orateurs d’antan.

Après la pause de midi, Monsieur Pradhaly Nicolas a eu à présenter les Valeurs Syndicales. Entendez par Valeurs Syndicales, l’ensemble des principes qui régissent les relations tout aussi bien que les rapports entre les camarades à l’intérieur même de la structure au sein de laquelle ils/elles évoluent au quotidien. Se servant d’une caricature d’un corps humain dessiné par la main de l’une des participantes, le 2ème animateur, a dans ses approches, fait ressortir l’ensemble des valeurs qui définissent le comportement de chaque syndicaliste.

A 3,30 heures, bien avant la remise des certificats aux nombreux participants, l’Ingénieur Schoig-hwinnhah D. Policard a établi un parallèle entre l’Ethique et la Bienséance. Avec le support de la technologie du Power point les projections ont permis aux bénéficiaires de lire ensemble que l’éthique tout en étant une réflexion philosophique sur les valeurs qui orientent ou motivent nos valeurs, elle n’est pourtant pas coercitive. Cette réflexion qui s’intéresse à nos rapports avec l’ensemble de la communauté peut être menée à au moins deux niveaux. Les valeurs deviennent ainsi des objectifs à atteindre des idéaux à réaliser.

A l’échelle individuelle, nos actions sont autant de moyens d’actualiser nos valeurs. A l’échelle collective, l’imposition de règles relève aussi d’un moyen de réaliser l’idéal partagé, les actions qui vont dans le sens de l’idéal deviennent des devoirs, des obligations. Les règles, cependant, sont toutes générales et ne peuvent couvrir toutes les actions. C’est ce qui justifie d’ailleurs que la réflexion éthique porte tout aussi bien au niveau particulier sur les cas embarrassant et les dilemmes. Elle répond donc à plusieurs types de question.

« En marge de cette séance de formation, les participants ont sollicité une nouvelle séance de formation. Mais cette fois ci ce sera exclusivement sur le savoir vivre et la bienséance qui ne sont que des étiquettes qui définissent un ensemble de règles, de normes, appelées autrement bonne manière et qui gouvernement notre comportement en société et qui conduit au respect des usages et des conventions. Ainsi, l’on peut facilement avancer que la morale c’est bien l’ensemble des valeurs supérieures qui conduisent chacun à différencier le bien du mal ». C’est ce qu’a annoncé le Président du SMJSP Monsieur Raymond Davius.

La question fondamentale qu’il revient à se poser, les dilapidateurs notoires des fonds Pétro Caribe, n’ont-ils jamais consulté un dictionnaire pour prendre connaissance de ces thèmes tels l’éthique, la déontologie, la bienséance, le savoir-vivre etc. ? Pour ces détrousseurs, il n’y a autres issues que la prison à vie.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY