Rentrée des classes reportée

2
94
La rentrée scolaire pour l'année académique 2022-2023 est reportée au 3 octobre 2022, a annoncé le ministère de l'Education nationale et de la Formation professionnelle (MENFP).

La rentrée des classes a été officiellement fixée pour le lundi 5 septembre 2022. Comme chaque année, c’est toujours la même histoire qui se répète, en Conseil de gouvernement une autre décision a été prise et le vendredi 26 août 2022 dernier le ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle (MENFP)  a rendu public un communiqué signé du ministre de l’éducation M. Nesmy Manigat indiquant le report de la rentrée des classes pour l’année académique 2022-2023 au lundi 3 octobre 2022 tout en rassurant que le nombre de jours de classe réglementaires sera respecté.

La rentrée des classes pour l’année académique 2022-2023 reportée au lundi 3 octobre 2022

Le gouvernement a choisi de reculer la rentrée scolaire sans énumérer les causes qui le justifient. Est-ce l’insécurité, la pénurie du carburant, la cherté de la vie ? Ou alors, le gouvernement est-il conscient que la majorité de la population en chômage n’a pas les moyens de répondre aux obligations financières qu’exige l’ouverture des classes ?

Le gouvernement laisse à chacun de deviner les raisons. Cependant Me André Michel du Secteur démocratique et populaire (SDP)  a salué la décision du gouvernement de reporter la date de l’ouverture des classes au mois d’octobre.  L’avocat n’a pas lui aussi indiqué les raisons qui l’ont porté à saluer le recul d’un mois de la rentrée officielle des classes.

Le ministre de l’éducation M. Nesmy Manigat

Mais, quel est le sens de ce report, si le gouvernement n’intervient pas au secours des familles et leur laisse sans aucune aide dans leur désarroi ? Si le gouvernement ne décide pas d’alléger le fardeau des familles défavorisées pour la rentrée des classes, rien ne changera au mois d’Octobre, les mêmes raisons que les parents ont confrontées au mois de septembre se présenteront au mois d’Octobre prochain.

Le résultat, beaucoup de jeunes élèves vont rester chez eux.

Me André Michel du Secteur démocratique et populaire (SDP)

Certaines écoles privées sans doute n’ont pas respecté le report, puisque de nombreux élèves ont été vus dans les rues, le lundi 5 septembre. Cela signifie que quelque part certaines écoles fonctionnent malgré tout. C’est la réalité d’un pays qui fonctionne à deux niveaux : ceux qui possèdent et ceux qui n’en ont rien.  Les écoles des familles pauvres ne sont pas forcément celles des familles aisées et pourtant à la fin de l’année, il n’y a qu’un seul examen officiel pour tout le monde. Les élèves les mieux préparés, ceux dont les études n’ont jamais été perturbées seront les grands bénéficiaires.

Le livre unique

Par ailleurs, le ministère de l’éducation vient de lancer finalement : « Le livre unique ». La cérémonie de présentation et de l’exposition de ce Livre a été organisée le jeudi 25 août à Petionville en présence de plusieurs syndicats d’enseignement, les directeurs d’école et plusieurs partenaires dans le domaine de la coopération nationale et internationale.

Ce livre qui sera mis à la disposition des élèves pour les deux premières années de l’enseignement fondamental regroupe les matières de base et doit permettre d’éliminer le fossé entre les élèves des zones urbaines et ceux des régions reculées. Selon le ministre Manigat, le livre sera distribué gratuitement pour cette première année, sur tout le territoire à 1,5 million d’élèves.

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here