Oncle Sam a-t-il donné espoir au BSA de Montana ?

0
347
Le 6 avril à l’Ambassade américaine des Etats-Unis, des membres de l’Accord de Montana ont rencontré le secrétaire d’État adjoint au bureau des affaires de l'hémisphère occidental américain, Barbara Feinstein et le chargé d’affaires Kenneth Merten.

Pour la 3ème fois officiellement, le mercredi 6 avril dernier à l’Ambassade américaine des Etats-Unis à Tabarre, des membres du Bureau de Suivi de l’Accord de Montana ont rencontré des représentants diplomatiques américains en l’occurrence le secrétaire d’État adjoint au bureau des affaires de l’hémisphère occidental, Barbara Feinstein, le chargé d’affaires Kenneth Merten et leur staff. L’accord de Montana pour sa part a été représenté par Magali Comeau Denis, Leslie Voltaire, Pierre Chérisme et Sabine Manigat.

Les objectifs de cette rencontre n’ont pas été rendu publics mais sans doute, ils concernaient la crise sociopolitique qui sévit dans le pays.

Les acteurs de Montana semblent être satisfaits d’une lueur d’espoir à l’horizon pour partager le pouvoir car dans un tweet ils ont rapporté : « Excellente rencontre dans la sérénité et le respect mutuel à l’ambassade des Etats-Unis en Haïti avec Barbara Feinstein et Kenneth Merten ».

Barbara Feinstein et Kenneth Merten ont également discuté avec le ministre haïtien des Affaires étrangères, Jean Victor Généus, des représentants du secteur privé, des dirigeants politiques, la société civile et des partenaires internationaux.

Du coté des Etats-Unis eux-mêmes, ils ont fait savoir « Le chargé d’affaires Merten et le secrétaire d’État adjoint Feinstein ont eu une conversation productive et fructueuse avec les membres du groupe Montana à l’ambassade des États-Unis à Haïti ».

Au cours de sa visite dans le pays du 5 au 7 avril, Barbara Feinstein responsable des relations avec les Caraïbes, a également discuté avec le ministre haïtien des Affaires étrangères, Jean Victor Généus, des représentants du secteur privé, des dirigeants politiques, la société civile et des partenaires internationaux. Il semblerait que cette énième émissaire de la Métropole américaine n’a pas eu de rencontre avec le Premier ministre de facto Ariel Henry.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here