Médias et opposants vénézuéliens financés par Londres

0
82
Juan Guaidó en « réunion privée » avec le ministre britannique des Affaires étrangères Dominic Raab

Le ministère britannique des affaires étrangères a révélé la liste des médias vénézuéliens et des groupes d’opposition auxquels il a accordé un financement, dans le cadre de la stratégie de « soutien » au plan de changement de régime au Venezuela promu par les États-Unis en alliance avec l’Europe. « Le FCO (Foreign and Commonwealth Office) a financé plusieurs ONG entre janvier 2016 et septembre 2018, dans le cadre du soutien du Royaume-Uni au renforcement de la société civile, des droits de l’homme et de la démocratie », peut-on lire dans le document publiée par ce bureau le 20 février 2019, adressée à Nina Cross, à qui il présente ses excuses pour avoir omis dans le document précédent les médias et les groupes d’opposition financés par le Royaume-Uni.

Ce document a révélé que les bénéficiaires du financement, qui selon une publication du Daily Maverick pourrait dépasser un million de dollars en deux ans, parmi les bénéficiaires on peut compter le Centro de Justicia y Paz (Cepaz), la Fundación Efecto Cocuyo, le Conejo Nacional de Inversiones (Conapri), l’Instituto Radiofónico Fe y Alegría, le Sindicato Nacional de Trabajadores de la Prensa (Sntp), EXODO A.C., la Westminister Foundation for Democracy, PROVITA A.C, le Centro Iberamericano de Formación en Derecho Internacional y Derechos Humanos A.C. (Cifodidh) et Transparecia Venezuela.

Tous ces groupes et médias, avec une tendance marquée à l’opposition, n’ont pas hésité à manifester leur soutien au projet de « présidence intérimaire » dirigé par Juan Guaidó, qui avait le soutien du gouvernement britannique ayant décidé de donner sa reconnaissance à l’autoproclamé et de remettre les réserves d’or vénézuéliennes déposées à la Banque d’Angleterre.

Cette révélation du financement de secteurs de l’opposition vénézuélienne, s’ajoute à ceux qui ont été déclassifiés et dans certains cas informés par les Etats-Unis, qui dans la voix de leur « envoyé spécial pour le Venezuela », Elliott Abrams, a souligné le « soutien » monétaire qu’ils donnent du Département d’Etat et des fondations telles que le « National Endowment for Democracy » aux médias et ONG qui s’opposent au gouvernement vénézuélien.

Ce qui suit est une traduction de ce document :

Ministère des affaires étrangères et du Commonwealth du Royaume-Uni
 Nina Cross
 Par courrier électronique
 request-520720-217e4812@whatdotheyknow.com
 20 février 2019

 Chère Nina Cross

 EXAMEN INTERNE DE LA DEMANDE DE FOI REF : 1042-18
Merci pour votre courriel du 7 janvier demandant une révision interne du traitement de votre demande d’accès à l’information par le ministère des affaires étrangères et du Commonwealth.

Votre demande a été faite :

Vous avez répondu à ma FOI en me demandant quelles ONG et OSC vous financez au Venezuela et si vous financez Mercy Corps ou la Croix-Rouge. 

Réponse :

Je peux confirmer que le Foreign and Commonwealth Office (FCO) dispose d’informations pertinentes pour votre demande.

 Le FCO a financé plusieurs ONG entre janvier 2016 et septembre 2018, dans le cadre du soutien du Royaume-Uni au renforcement de la société civile, des droits de l’homme et des valeurs démocratiques au Venezuela. Cependant, le Royaume-Uni n’a pas fourni de financement à Mercy Corps ou à la Croix-Rouge au Venezuela entre ces dates.

C’est une réponse timide, car j’ai demandé quelle ONG elle finance. Veuillez indiquer les ONG et les OSC que vous avez financées au Venezuela entre janvier 2017 et janvier 2019.

Je vous écris pour confirmer que j’ai procédé à un examen complet de tous les documents pertinents et du traitement de votre demande. J’ai examiné toutes les informations fournies et je suis convaincu qu’une recherche raisonnable a été effectuée en rapport avec votre demande.

Nous nous excusons d’avoir omis d’indiquer quelles autres ONG financées par le FCO au Venezuela pendant la période allant de janvier 2016 à septembre 2018, soit la période indiquée dans votre demande initiale d’accès à l’information. Il n’a fait aucune référence aux OSC dans la demande initiale. 

Veuillez consulter la liste des ONG concernées par votre demande ci-dessous :

 

Centro de Justicia y Paz (CEPAZ)
FUNDACIÓN EFECTO COCUYO
Consejo Nacional de Promoción de Inversiones (CONAPRI)
Instituto Radiofónico Fe y Alegría
Indicación Nacional de Trabajadores de la Prensa ( SNTP)
EXODO AC
Westminister Foundation for Democracy
PROVITA AC
Centro Iberamericano de Fromación en Derecho Internacional y Derechos Humanos AC (CIFODIDH)
Transparecia Venezuela, AC

Si vous estimez que nous n’avons pas traité correctement votre examen interne et que vous souhaitez déposer une plainte, vous pouvez demander une décision directement au commissaire à l’information. Le commissaire à l’information peut être contacté à l’adresse suivante Information Commissioner’s Office, Wycliffe House, Water Lane, Wilmslow, Cheshire SK9 5AF Cordialement, Central FOI Unit Parliamentary, Ministerial and Central Services

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes sentiments distingués, Unité centrale de la FOI Services parlementaires, ministériels et centraux

Ultimas Noticias 7 Janvier 2021
 Traduit Venesol 10 janvier 2021

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY