L’hôpital Sacré-Cœur de Milot vandalisé

0
162
L'Hôpital Sacré Cœur (HSC), le plus grand hôpital privé de la commune de Milot au Nord d'Haïti a été attaqué par des assaillants dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre 2021

Dans la nuit du dimanche 31 octobre au lundi 1er novembre, marquant comme à l’accoutumée la célébration des Guédés en Haïti, a eu lieu une altercation entre deux individus. L’un est mort est mort sur le champ et celui qui a commis le forfait a été poignardé et transporté d’urgence à l’hôpital Sacré-Cœur situé non loin du cimetière, à Milot, où il a succombé également à ses blessures.

A première vue, le directeur du centre le Dr Harold Prévil aurait refusé son admission et la victime n’a pas pu bénéficier des soins que nécessitait son cas. La question à se poser est pourquoi le directeur n’aurait pas accepté de procurer les premiers soins à une personne dont la vie est en danger ?

Il faut souligner qu’il y a deux versions contradictoires de cet incident. L’une des versions indique que suite au refus de soigner, le patient a succombé à sa blessure. Ceux qui l’accompagnaient à l’hôpital frustrés ont entamé la destruction et ont mis à sac l’hôpital.

L’autre version relatée par les dirigeants de l’hôpital, vers les 2h du matin, un groupe d’hommes armés de machettes et d’armes à feu a envahi l’hôpital à la recherche du jeune homme gravement blessé et a même sollicité de récupérer le patient pour le passer à l’infinitif.

L’hôpital vandalisé par des assaillants

Ce que les employés de l’hôpital ont catégoriquement refusé. Alors, les assaillants ont passé à l’offensive en attaquant carrément sans aucune crainte le centre hospitalier, par des rafales de tirs d’armes et le brisement des vitres des voitures et même des ambulances garées au parking de l’hôpital.

Ils ont mis le feu au laboratoire, les archives du centre ont été dévastéss, détruites, brûlées par les incendiaires, les hors la loi. Alors, qui croire ?

Ainsi, suite a cet incident dans une note parue le mardi 2 novembre portant la signature du Ministre de la santé Dr Marie Gréta Roy Clément, le Ministère de la Santé Publique et de la Population « condamne énergiquement l’intrusion suivie d’actes de vandalisme perpétrés par des individus armés dans l’enceinte de l’hôpital de Sacré-Cœur de Milot dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre ».

Il est normal que le ministre condamne ce qui s’est passé, cependant le Premier ministre à l’intérim Ariel Henry est allé plus loin en réclamant une enquête de toute urgence pour identifier et punir, conformément à la loi, les auteurs de ces actions.

Dr Harold Prévil, directeur de l’hôpital Sacré-Cœur

Par ailleurs, rappelons que l’’Hôpital Sacré Cœur (HSC) avec 122 lits est le plus grand hôpital privé de la commune de Milot au Nord d’Haïti. Il a été construit par les Frères du Sacré-Cœur de la Province de Montréal (fondateur du CRUDEM ou Centre de développement rural de Milot) en 1986. Cependant, « l’Hôpital du Sacré-Cœur » d’alors était un simple bâtiment avec une salle d’opération, sans aucun matériel ni chirurgien. Le bâtiment a progressivement pris la forme d’un véritable hôpital lorsque le Dr Ted Dubuque, un chirurgien de St. Louis, Missouri s’y est joint en 1986.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY