Le sens de la fête du drapeau

18 mai 1803-18 mai 2021: Le 218e anniversaire du drapeau haïtien, symbole de l'indépendance et de la souveraineté d'Haïti!

0
235
18 mai 1803-18 mai 2021: le 218e anniversaire du drapeau haïtien, symbole de l’indépendance et de la souveraineté d’Haïti!

Chaque année à la date du 18 mai, des patriotes haïtiens du monde entier, en Haïti comme dans la diaspora brandissent leurs drapeaux avec fierté pour marquer l’anniversaire du drapeau. Ils ont raison parce que le drapeau est un symbole de l’indépendance et de la souveraineté du pays et de la nation haïtienne. Nos ancêtres l’ont arraché sur le champ de bataille de l’armée indigène. Nous ne pouvons oublier cette grande femme, Catherine Flon, qui en participant à cette grande bataille a cousu le drapeau.

Le drapeau est le symbole de la confiance que nos pères avaient en tête car le drapeau a été créé avant même la dernière grande bataille de Vertières qui allait décider de notre VICTOIRE sur la plus grande armée de l’époque, l’armée de Napoléon Bonaparte , un grand dictateur criminel,  empereur de France. Le drapeau était aussi le symbole de la puissance, de l’omnipotence, de la force, de la suprématie de nos vaillants combattants sur toutes les forces des colons. À ce jour, ce sentiment est enraciné dans le corps, l’esprit et l’âme du peuple haïtien. Nous devons continuer à nourrir, à reproduire et développer ce sentiment et cet esprit en permanence. Personne ne peut nous l’enlever.

c’est le moment pour nous-mêmes de lutter davantage de sorte que nous puissions prendre les rênes de l’Etat au profit des intérêts fondamentaux de notre collectivité

Malheureusement, dès que nous avons obtenu notre indépendance, les colons ne sont pas réellement partis. Ils sont tout de suite entrés en conciliabule avec la nouvelle classe dirigeante réactionnaire émergente : les grandons et la bourgeoisie qui complotèrent l’assassinat du père de la nation, Jean-Jacques Dessalines et écrasèrent la première et vraie révolution anticolonialiste, anti-esclavagiste. Depuis plus de 2 siècles, la majorité des classes réactionnaires qui ont pris la richesse et la direction de l’Etat ont agi contre le pays et contre les intérêts fondamentaux du peuple haïtien. La majorité de la population a été exclue de toutes les décisions économiques, politiques et idéologiques /culturelles du pays.

Aujourd’hui 18 mai 2021, la majorité de la population a augmenté. Elle compte 16 millions de personnes. 12 millions en Haïti et 4 millions dans la diaspora. A l’occasion du 218e anniversaire du drapeau de la nation haïtienne, nous devons nous répondre à une question. La question est de savoir comment cela a-t-il pu arriver pendant 215 ans ? Qu’une petite minorité de potentats de prendre le contrôle de toute la richesse et de l’état / politique du pays et de décider sans que la majorité ne soit pas incluse ? Alors, imaginez-nous, aujourd’hui, nous sommes 16 millions d’Haïtiens qui laissent une petite minorité de hors la loi prendre le contrôle de nos 27 750 Km2 ! Qu’est-ce qui nous arrive ? Où sont les guerriers haïtiens, les combattants, braves d’antan qui se sont battus de 1791à 1804 et vaincu la plus grande armée du monde? Sommes-nous en train de dormir au volant de la lutte ? 

 Quand dansera-t-il dans nos têtes l’esprit révolutionnaire de Dessalines,  de François Cappois dit Capois la Mort, de Makandal, de Charlemagne Peralte, de Benoit Batraville, pour ne plus accepter que les nègres colonisés et les colons impérialistes nous écrasent ainsi que notre pays? Quand dirons-nous NON à la petite minorité qui utilise les violences de toutes sortes pour nous opprimer, nous dominer, nous exploiter, nous réprimer, nous kidnapper et nous massacrer ?

Aussi, quelle réponse apporterons-nous donc en ce 21ème siècle, en ce mois de mai 2021 en tant que génération de combattants, guerriers, militaires courageux ? Nous n’avons pas le temps de déclamer, de plaisanter, de jouer, de nous amuser, de nous saouler de belles paroles. Ne sommes-nous pas fatigués de nous laisser exploiter. Nous sommes habitués à nous battre au profit d’autres gens qui prennent le pouvoir pour régler leurs propres affaires.  Il y a longtemps que nous agissons ainsi. N’est-il pas temps de faire un revirement total. Il est temps, il est temps pour nous autres de prendre notre destin en main et de devenir Maître de notre propre Destin.

C’est là la signification de l’union fait la force!

Si nous, Haïtiens, sommes habitués à nous battre, à mourir et donner le pouvoir à des imposteurs, c’est le moment pour nous-mêmes de lutter davantage de sorte que nous puissions prendre les rênes de l’Etat au profit des intérêts fondamentaux de notre collectivité. Cela nous oblige à nous organiser de manière autonome pour relever le défi de la petite minorité des classes dirigeantes réactionnaires, les politiciens opportunistes, la bourgeoisie réactionnaire que les  puissances impérialistes ont placé devant nous-mêmes les16 millions d’Haïtiens. Nous devons y réfléchir sérieusement. Nous sommes 16 millions de braves face à une petite minorité d’assassins, de criminels, corrompus à la tête du pays.

Seul l’esprit de collectivité / l’esprit de solidarité peut nous sauver du mal dans lequel nos ennemis, à savoir les classes réactionnaires (bourgeoisie, grandons), les politiciens  opportunistes, la bourgeoisie réactionnaire et les colons impérialistes nous tiennent et entretiennent. C’est là la signification de l’union fait la force! C’est pour nous donner la force et la confiance nécessaires pour encourager le combat collectivement jusqu’à la victoire finale. Et c’est tout le sens de commémorer le drapeau comme symbole de notre indépendance et de notre souveraineté en tant que peuple haïtien !

Grenadiers, à l’assaut! Nous vengerons les morts !

Vive la lutte autonome du camp populaire et des ouvriers comme potomitan !

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY