La lutte continue contre le complot permanent

0
112

Y aura-t-il un nouveau scénario après les présidentielles américaines, c’est-à-dire un nouveau comportement des Etats-Unis d’Amérique dans le monde ou plus précisément dans la crise haïtienne ?

Assurément pas puisque les deux grands partis politiques de ce pays seraient comparables aux deux faces de Janus sauf qu’ils regardent dans la même direction de maintenir leur suprématie : Républicains et Démocrates sont deux courants qui nous paraissent distincts mais qui en fait défendent un seul et même intérêt de classe dans l’optique de sauvegarder leur hégémonie mondiale.

Les directives, les approches peuvent être remaniées ou du moins être différentes, mais il n’y aura aucune autre perspective, aucun autre espoir de changement ou d’assouplissement dans les conditions de vie des masses ouvrières américaines encore moins pour les peuples du monde luttant avec acharnement contre le monstre impérial.

Cette démocratie des Etats-Unis va continuer à manifester de plus belle une haine excessive, viscérale, à l’égard des régimes progressistes aux aspirations socialistes et se positionnera également contre les intérêts des peuples opprimés et exploités.

Dans le cas d’Haïti, ce sera la même impasse, le même complot qui continuera son cours sur les rails de la corruption, de la misère, de l’analphabétisme et du pillage de nos ressources minières.  La guerre même pourrait sans doute être déclarée contre les masses laborieuses refusant par tous les moyens de se soumettre aux diktats des dirigeants américains et que leurs valets locaux continuent à imposer dans le pays.

C’est un fait, le gouvernement américain ne tolère que des régimes malades et antipopulaires. Voilà pourquoi il n’a jamais toléré l’émergence d’un gouvernement de changement fût-il même simplement réformiste. Aussi, n’avons-nous jamais réussi à surmonter nos problèmes par une politique agricole nationale de redistribution égalitaire des ressources allant de pair avec une planification rigoureuse dans le domaine économique, afin de répondre  aux besoins du pays et de la population défavorisée.

Il nous faut souligner toutefois que nous sommes un pays rebelle, un peuple insoumis. C’est par notre rébellion que l’empire n’arrive pas aisément à renouveler sans heurts ses valets locaux. Nous ne leur facilitons pas la tâche de nous mystifier avec des élections bidons sous prétexte de démocratie sans les dénoncer et les combattre.

Les impérialistes ont toujours fait face à une résistance inouïe pour les empêcher d’asseoir leur processus électoral. Les masses populaires n’ont jamais cessé de leur rendre la vie difficile et impossible et nous continuerons le combat dans cette perspective de résistance jusqu’à la victoire finale.

Cette résistance offre un barrage au caractère dénaturé d’un régime en place qui au terme de deux mandats n’a pas réalisé un minimum de garantie sociale pour le peuple. Ce pouvoir ne cesse d’enfoncer les masses dans un abîme social ; telles semblent être les pièces maitresses d’une stratégie bien orchestrée pour nous déstabiliser.

D’une pierre, les fossoyeurs du PHTK, en trahissant Venezuela, ont voulu faire deux ou même plusieurs coups à la fois de façon à prouver concrètement leur allégeance et leur  engagement total à l’égard des forces impérialistes. Il s’agit de détourner l’attention du courageux et patient peuple haïtien de ses véritables problèmes qui sont la misère, le chômage, la corruption, l’insécurité ; le divorcer de la révolution bolivarienne du Venezuela de façon à nous isoler.

Face à ces complots de toutes sortes qui menacent notre existence même et la cause noble de notre libération nationale pour laquelle nous  nous battons, il ne saurait être question de nous soumettre ni d’accepter les désirs et les volontés de Washington pour des réalités haïtiennes. Notre détermination inébranlable, notre conviction profonde à la Résistance haïtienne, nous ne saurions les ignorer, ni les oublier, encore moins les trahir !

Aussi, lançons-nous un appel urgent et solennel à l’unité de toutes les forces anti-impérialistes afin de faire face aux complots tramés par la réaction haïtienne et arrêter les méfaits des forces impérialistes qui ont su jouer dans le pays avec une efficacité jusqu’ici incontestable et par tous les moyens indignes susceptibles d’étouffer les revendications et la lutte indéfectible des classes laborieuses.

Malgré les manœuvres, et mesquineries tous azimuts du système capitaliste condamné par l’Histoire et dans les faits, l’avenir reste irrévocablement aux combattants pour la vérité, la liberté et la révolution ! Ainsi, nous réaffirmons notre détermination de suivre la voie de la défense conséquente des masses paysannes et ouvrières opprimées par l’impérialisme.

 

 

 

 

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY