La chambre ravagée a ratifié Fritz William Michel

0
613
La chambre des députés alliée du pouvoir a voté 76 pour, 0 contre et 3 abstentions pour ratifier au pays un Premier ministre.

Malgré l’opération de sabotage perpétrée dans la matinée du mardi 3 septembre, par les députés minoritaires de l’opposition particulièrement Déus Deroneth de Marigot, Joseph Manès Louis de Cabaret et Jean Robert Bossé d’Aquin supportés et appuyés par le député Abel Descollines pour protester contre la séance de ratification de la déclaration de politique générale du Premier ministre nommé, Fritz William Michel, juste après quelques opérations de réparations des dommages, vers les 5 heures le bureau a procédé à son premier appel nominal, qui a accusé la présence de 81 députés.

La chambre des députés sabotée dans la matinée du mardi 3 septembre

Après quelques discussions de circonstance, le président du bureau Garry Bodeau a passé au vote qui est ainsi réparti par 76 pour, 0 contre et 3 abstentions.

Cette même activité de honte va également se répéter au Sénat de la République. Cependant cette ratification n’est pas étonnante puisque la majorité des ministres ont été désignés  par les parlementaires, eux qui devraient alors contrôler le gouvernement. Le grand paradoxe haïtien, le gouvernement est l’œuvre des parlementaires.

Les membres du Cabinet ministériel de Moise/Michel

C’est la corruption qui va continuer de plus belle avec de nouveaux ministres pour combler leurs besoins et ceux de leurs commanditaires : Sénateurs et députés.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY