Au marché des illusions

0
277

 Il n’est pas nécessaire de recourir à la psychanalyse pour décoder les démarches politiques en cours et qui suscitent toute une pléiade de partis politiques bidon à prendre naissance pour réformer la sainte alliance capitaliste au nom d’une prétendue transition dans la continuation, dans l’espoir ô combien vain de gagner les faveurs des puissances tutrices.

Ils sont tous conditionnés, manipulés, aux ordres des puissances capitalistes, ces partis de droite, d’extrême droite et d’une certaine gauche opportuniste, ONGiste, pro-impérialiste se prévalant qu’il vaudrait mieux un quelconque dialogue pour sauver l’essentiel qui n’est autre que la classe politique capitaliste sous l’influence dominante de l’impérialisme américain, l’un des principaux ennemis des peuples opprimés luttant pour leur liberté totale pour la paix et le bonheur universels.

Or, à quoi assiste-t-on en Haïti? À une dislocation concrète de la société haïtienne, à tous les niveaux et sans aucun fard. Un pays dépouillé d’industries nationales et agricoles, toutes ses administrations publiques maintenant disloquées pour ne pas dire inexistantes. Alors, vers quel horizon allons-nous quand, avec ces politiciens attelés avec dessein au char du système capitaliste, nous sommes passés à un niveau honteux de pays producteur à pays consommateur.

Voilà pourquoi chaque politicien s’est converti en courtier politique et attache plus d’importance à ses intérêts privés qu’à la chose collective.

Ne voit-on comment tout s’enchaine en fin de compte pour atteindre des objectifs bien tracés, bien orchestrés dans le seul but de bafouer la dignité d’une nation, tromper le peuple. Des complots qui n’ont pas cessé de se tramer pour neutraliser, paralyser jusqu’à liquider le noyau de la résistance révolutionnaire, étouffer d’autant plus la lutte des classes en présence.

Nous sommes au marché des illusions où des politiciens de tout acabit, la majorité réactionnaire, utilisent ce carrefour pour essayer de se refaire une virginité politique, redorer leur blason, rehausser leur prestige, accroitre si possible leur popularité tout en désarmant les masses populaires en les détournant de leurs véritables aspirations au changement, et en les mobilisant pour une fausse cause qui n’est pas la leur propre.

Dans ce marché d’illusions comment peut-on établir une rupture de changement quand ce sont les forces anti changement qui sont aux commandes ? Cette classe politique n’a rien à offrir au peuple haïtien comme perspectives de changement progressiste puisqu’elle reste des agents patentés au service de l’Occident impérial et alors que l’impérialisme ne changera pas de nature à se débarrasser de ses cadres corruptibles. 

Toute leur démarche est marquée du sceau de la classe sociale qu’ils représentent. Voilà pourquoi chaque politicien s’est converti en courtier politique et attache plus d’importance à ses intérêts privés qu’à la chose collective. Chacun s’adonne à créer un petit dégagé, un mélimélo politique de sorte que le gâteau du pouvoir soit largement partagé entre ces larrons de gauche et larrons de droite.

Le marché des illusions est comparable à celui des cas perdus où même quand le pire serait évité, l’avenir resterait agonisant sans aucun projet réel pour le pays. En fait, il s’agit tout simplement de réformer l’Etat mais toujours à leur profit.

Au marché des illusions sont exposés : confusion,  malversations, impunité, barbarie, criminalité, chantage,  kidnapping, complot, coup bas sans oublier la flambée des prix de produits de première nécessité et la justice qui se vend aux enchères. La corruption ravage l’appareil d’État au niveau de ses échelons les plus élevés. Tous s’acharnent à s’enrichir aux dépens de la classe laborieuse et paysanne. Personne ne sait de quoi demain sera fait.

la classe politique n’a qu’un seul recours :   s’adresser aux Etats-Unis la puissance dominante pour leur venir en aide

Pour faire face à cette situation alarmante, la classe politique n’a qu’un seul recours :   s’adresser aux Etats-Unis la puissance dominante pour leur venir en aide, les sauver de la banqueroute politique et économique et justement les renforcer soit dans la transition ou la continuation. C’est la ruée des mercenaires vers le maintien de la mainmise des monopoles étrangers et empêcher à tout prix la libération du peuple haïtien.

Nous sommes à l’aube de cette nouvelle année 2021, un carrefour périlleux marqué du sceau de la domination impérialiste qui n’en finit pas. 

Face à ce marché d’illusions, que le peuple haïtien passe à l’action jusqu’à faire avorter tous les projets à l’encontre de ses aspirations et de ses revendications élémentaires et structurelles de classe.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY