Arts Plastiques : Franck Louissaint nous a quittés

0
357
Le talentueux artiste-peintre et professeur d’arts plastiques, Franck LOUISSAINT alias Franky

‘La Communauté Aquinoise vient de perdre dans l`après-midi du vendredi 5 février l’un de ses fils qui l’ont valablement représentée tant au niveau national qu’au niveau international. Le talentueux artiste-peintre et professeur d’arts plastiques, Franck LOUISSAINT alias Franky a pris le chemin de l’Éternité Glorieuse après plus de 5 décennies bien remplies de précieux services à la société haïtienne, en particulier, et à l’humanité en général.

Franck a vu le jour à Aquin le 22 octobre 1949 et est reparti au terme de 71 ballades annuelles en compagnie des siens et des amants/es des arts plastiques. Francky fut l’ainé de Madame Dieudonné PROCHETTE et fut élevé aux bons soins de son beau-père. Ce dernier  venait de convoler en douces noces avec celle-là. L’on est encore à établir avec précision l’identité du père biologique de cet artiste hors-pair. Cependant d’aucuns prétendent qu’il fut un Etasunien de passage en Haïti. 

La famille s’était établie à la rue Jean-Jacques Dessalines, juste à proximité de l‘église Armée du Salut. Dans sa commune natale, Franck a bouclé son cycle primaire à l’Ecole Nationale des Garçons d’Aquin. Au tout début de 1960, il rentra à Port-au-Prince pour poursuivre ses études secondaires sur les bancs du Lycée Anténor Firmin. En 1967, Franck Louissaint s’initia aux arts plastiques en suivant des cours par correspondance à l’Ecole ABC de Paris. Des cours qu’il allait abandonner une année après. 

le père incontesté de l’Hyper Réalisme.

Ensuite, il s’est inscrit au Centre d’Art en 1969, et s’inculqua les techniques du dessin et la composition des couleurs ainsi que la façon de les appliquer sur la toile. Franki s’est marié à Marie Ange DUMOULIN, elle aussi originaire d’Aquin. Il convient toutefois de mentionner que dès sa plus tendre enfance il cultivait déjà une forte passion pour les arts plastiques tout aussi bien que les arts martiaux et le football. Depuis son séjour à Aquin, Frank, en bon autodidacte pensait déjà à s’enseigner le dessin et la peinture. Sa première œuvre fut le portrait de Mademoiselle Sousoul. Cette dernière, professeur de carrière fut la fondatrice d’une petite école pour débutants et fut probablement son professeur. 

 Franck, débuta sa longue et interminable carrière de peintre par une série d’œuvres aux touches primitives. Au fil du temps son style évolue pour se porter vers la tendance naïve, peignant des paysages. Il compte à son palmarès la représentation de l’église catholique d’Aquin. De progrès en progrès, d’évolution en évolution Franki va adopter son style propre. Ce qui fera de lui le père incontesté de l’Hyper Réalisme. 

 Dans son adolescence, passionné des sports, il fut simultanément membres des Vulcains, F.C d’Aquin (le club de football du quartier de Poste-Gaille des années 1960-1970) et de la sélection aquinoise de football, du club de karaté de la zone de Poste-Gaille/Croix Missions, du club de tennis-de-table d’Aquin. Et, juste une année avant que la maladie eut raison de ses forces, il jouait au tennis régulièrement au Club de Tennis de Jacquet Toto. Lè w ap gade yon tablo Frank yo fò w ta di se yon kout kamera tèlman l san fot. Li tèlman pèse nannan reyalite a san mank. Se kòm si kout penso yo kòche sijè a pou l rale tout ti detay met deyò san manke youn ti zing. Non Franki ekri an gran jan nan gwo gwo liv ki rele  « l’art contemporain ».

En 1979, nous allons retrouver Franck Louissaint comme professeur de dessin et de peinture au Centre d’Arts où il fut, lui-même étudiant 10 ans plutôt. En 1983, il commença à enseigner à l’École Nationale des Arts (ENARTS) qui venait d’ouvrir ses portes et au G.O.C (une faculté de génie civil et d’architecture). Franck fut le professeur qui a passé le plus de temps à enseigner à l’ENARTS : de 1983 jusqu’au terme de son odyssée terrestre. Personnage sérieux, honnête, gentil, serviable, il s’attira l’admiration de tous par sa force de caractère et son talent de pédagogue.

Franki a participé à de nombreuses expositions tant en Haïti qu’à l’étranger. Ses œuvres ont connu un grand succès en Belgique, au Canada et aux États-Unis’. Tous les grands collectionneurs à travers le monde qui sont entichés d’œuvres au fini remarquable détiennent ses tableaux’. Sa toute dernière exposition au bercail remonte au mois de mars 2008, lors de la première édition du Festival Destination Aquin. Outre le fait qu’il figurait au nombre des exposants, il présentait une conférence, chez les sœurs de la Charité-de-Saint d’Aquin, conjointement avec Ludovic BOOZ, un autre artiste-peintre et sculpteur lui aussi aquinois et lui aussi de renommée mondiale. Mais BOOZ, quant à lui a précédé Franki dans l’au-delà depuis le 2 février 2015, et a rendu son dernier souffle alors qu’il était à Miami. 

Tous les Professeurs, Etudiants/es, le Personnel de l’Enarts, ses coéquipiers, amis du Club de Tennis de Jacquet Toto et l’Hebdomadaire Haïti Liberté unissent leur voix pour souhaiter à notre Franki National et International une Bonne et Heureuse Traversée. En outre, à l’occasion de cette insoutenable affliction causée par sa disparition physique, nous faisons part de nos sincères condoléances à son épouse Marie-Ange Dumoulin Louissaint, ses enfants Frankmay Louissaint Saint-Hilaire et son époux Alain Saint-Hilaire, Geneviève Louissaint Boncy et son époux Jean-Marc Boncy, Angeanie Louissaint Hyppolite et son époux Jean-Edouard Hyppolite, Sarah Louissaint Remarais et son époux Richy Remarais, ses petits-enfants: Aaliyah et Yann-Nicholas Saint-Hilaire, sa fille de cœur : Rachelle Dumoulin, 

A ses sœurs, Raymonde Lucien et Immacula Louissaint, son frère de cœur, Augustin Laguerre, ses neveux et nièces, Marie Carmelle Lefèvre et famille, Marie Flore Duperval et Famille, Nozita Lucien et famille, Suze Dessources et famille, Stéphanie Laguerre, Florence Laguerre, Christle Laguerre, Kathy Laguerre, aux familles Louissaint, Dumoulin, Saint-Hilaire, Boncy, Hyppolite, Remarais, Laguerre, Lefèvre, Anglade, Lucien, Duperval, Cadet et Dessources. À tous les autres parents, cousins et cousines, filleuls et amis affectés par ce deuil.

Franki, que ton âme d’artiste hors pair repose dans une paix…profonde conformément à ton caractère. Mais parallèlement, dans ton séjour dans l’au-delà infini, que tes habiles doigts de génial créateur continuent à jamais de conter ta version personnelle de la vie d’outre-tombe…bien évidemment en formes et en couleurs, mais uniquement décodables par des prunelles d’initiés.

que tes habiles doigts de génial créateur continuent à jamais de conter ta version personnelle de la vie d’outre-tombe

Les funérailles de M. Franck Louissaint seront chantées le vendredi 12 février 2021 à 8 hres. 30 a.m au Parc du Souvenir où les salutations se feront à 8hres am. L’inhumation se fera au Parc du Souvenir. La famille reçoit au Salon l’Ange Bleu de l’Entreprise Celcis, le jeudi 11 février 2021 de 7 hres. 30 a.m à 9 hres a.m. Allez donc en paix, toi notre professeur, frère, ami, coéquipier et partenaire de tennis, notre inoubliable Franki.  Nous te rassurons qu’Haïti toute entière et particulièrement les amateurs de beaux-arts se souviendront de Toi. 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY