Appel à la grève générale

0
429
7:36 AM (13 hours ago) L'association nationale des magistrats haïtiens (Anamah) lance un appel à la grève pour exiger de meilleures allocations à la Justice au budget rectificatif

Suite à la publication du nouveau budget de 198,7 milliards de gourdes qui a été finalement adopté au Conseil des ministres le vendredi 5 juin 2020, l’association nationale des magistrats haïtiens (ANAMAH) lance un appel à la grève pour exiger de meilleures allocations dans ce budget rectificatif.

Le président de l’ANAMAH, Jean Wilner Morin, dénonce les maigres ressources mises à la disposition de la Justice

Le président de l’ANAMAH, Jean Wilner Morin, dénonce les maigres ressources  mises à la disposition de la Justice moins de 1% du budget est alloué à la justice. Cet appel à la grève illimitée a trouvé un appui important celui de l’association des professionnels magistrats que préside Me Wando Saint-Vilier. Jean Wilner Morin a indiqué à la presse qu’il est inacceptable que la situation des juges n’ait pas été prise en compte par le gouvernement dans le nouveau budget.

Comme l’association des juges de paix est déjà en grève réclamant de meilleures salaires et  de meilleures conditions de travail dans les tribunaux de paix se trouvant dans un état de délabrement, elle apportera coûte que coûte son support  contre ce budget qu’on n’a pas baptisé de budget criminel mais selon des observateurs, ce budget est simplement alloué au pouvoir exécutif qui détient 94,8 % du total (188,34 milliards de gourdes) et au pouvoir législatif  qui n’existe même pas avec  3,1 % (6,12 milliards de gourdes) et le judiciaire 0.8 % (1,58 milliard de gourdes).

Wando Saint-Villier de l’’Association professionnelle des magistrats (APM)

Ce budget est une façon de  permettre au ministère de la santé publique et de la population de mieux lutter contre la propagation de la pandémie de Covid-19 dans le pays, a fait savoir les dirigeants ou de mieux piller les fonds destinés au Ministère de la santé Publique et de la Population.

Nous espérons que les professeurs, les différents employés de l’administration publique dont un grand nombre ont plusieurs mois d’arriérés de salaires retrouveront cette fois-ci leur salaire.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY