À bas Ariel! Non à l’invasion!

3
1170
Le peuple réclame le départ du Premier ministre Ariel Henry, vu son incapacité à diriger le pays et à satisfaire les revendications des masses populaires.

Le peuple haïtien manifestant dans tous les coins du pays particulièrement à Port-au-Prince, Petit-Goâve, Jacmel, l’Île de la Gonâve, Mirebalais, Lascahobas, Cap-Haïtien, aux Gonaïves, le lundi 10 Octobre 2022, a nettement exprimé son rejet total du gouvernement de facto que dirige le Premier sinistre Ariel Henry et condamne son appel à l’aide étrangère pour une énième occupation du pays.

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté à Port au Prince. Partie de Cité soleil et une autre branche du Champ de Mars, la foule a pris la direction de Delmas au son de la musique et des slogans hostiles à Ariel et aux Etats-Unis pour se rendre tout d’abord au Carrefour de la résistance puis à la résidence officielle du Premier ministre, vu son incapacité à diriger le pays et à satisfaire les revendications des masses populaires.

Manifestation populaire pour le départ de Ariel Henry et contre l’occupation du pays

A bas Ariel !
A bas Occupation !
A bas Intervention !
A bas les traitres !
Préparez vos armes, la révolution est entamée !

Au niveau de Delmas 48, les forces policières ont fait usage de la force ; et pour disperser la foule, les policiers ont lancé du gaz lacrymogène et tiré à balles réelles contre les protestataires qui saccageaient certaines entreprises privées. Ainsi une manifestante a reçu une balle à la tête.

Au Cap Haïtien, une foule immense a occupé le pavé. Suite aux actions des agents de l’Unité départementale de maintien d’ordre (UDMO) qui ont tiré à hauteur d’homme sur la foule des manifestants, Frantz Jacques, un marchand ambulant de 29 ans a trouvé la mort. Alors, la foule a réagi en attaquant et pillant les locaux de certaines entreprises ; ainsi une succursale de la Unibank à la rue 3 a été saccagée et a failli même être incendiée par la population.

La succursale de la Unibank au Cap-Haitien

Au cours de toutes les manifestations, les masses populaires ont exprimé leur désaccord au projet de débarquement de soldats étrangers sur le sol national « Nous ne voulons pas de l’intervention militaire » et nous réclamons catégoriquement le départ du Premier ministre Ariel Henry.

A bas Ariel !
A bas Occupation !
A bas Intervention !
A bas les traitres !
Préparez vos armes, la révolution est entamée !
Vive la lutte du peuple haïtien !

3 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here