Rencontre virtuelle : USA et Accord de Montana

0
377
Cette rencontre virtuelle a eu lieu le lundi 10 janvier entre les représentants du comité de coordination du bureau de suivi de l’accord de Montana et certains officiels américains, tels que Kenneth H. Merten et Brian Nichols.

Suite à la rencontre du mardi 21 décembre dernier entre le chargé d’affaires américain, Kenneth H. Merten et les membres de l’accord de Montana sur le dossier de la transition, une autre, cette fois virtuelle a eu lieu le lundi 10 janvier entre les représentants du comité de coordination du bureau de suivi de l’accord de  Montana et certains officiels américains, tels que le Chargé d’Affaire Kenneth H. Merten et le Secrétaire d’État adjoint aux affaires de l’hémisphère occidental Brian Nichols.

Ont participé à cette réunion du coté de Montana entre autres Magali-Comeau Denis, Monique Clesca, le révérend Frantz J. Casseus pour ne citer que ceux-là.

Dans une note mise publique par l’ambassade américaine, il est bien dit « Aujourd’hui, le CDA Merten et moi-même avons rencontré des représentants du groupe Montana d’Haïti. Nous les avons exhortés à s’engager dans des discussions sérieuses avec le Premier ministre Ariel Henry et d’autres parties prenantes clés sur une solution unifiée dirigée par les Haïtiens qui ouvre la voie à des élections libres et équitables »

Première rencontre des membres de l’accord du 30 août avec le Secrétaire d’État adjoint aux affaires de l’hémisphère occidental Brian Nichols

Par ce langage diplomatique, les Etats-Unis ont clairement exprimé leur volonté. Il ne s’agissait pas d’une quelconque négociation comme l’avait indiqué Jacques Ted Saint Dic, membre de la Commission pour la recherche d’une solution haïtienne à la crise (CRSHC), initiateur de l’accord de Montana qui en parlant des Etats-Unis avait laissé entendre « Nous ne pouvons pas lésiner sur cet aspect. Nous en sommes conscients. Ils ont des responsabilités qu’ils doivent assumer. Ce sont eux les chefs d’Etats. Avec qui doit-on négocier, avec les personnes qui reçoivent des ordres d’eux ? Alors que ce sont eux qui décident » Le Nouvelliste 12-22-2021

Les acteurs de Montana sont dans la même lignée que les autres, ils ne font que recevoir des diktats comme le vient de le montrer le tweet de l’ambassade.

Rencontre du chargé d’affaires américain, Kenneth H. Merten et les membres de l’accord de Montana le 21 décembre dernier

Le projet des Etats-Unis commence à porter ses fruits quand dans la soirée même du 10 janvier Youri Latortue a informé qu’un consensus a été trouvé entre les signataires de l’accord de Montana et celui du Protocole d’Entente Nationale pour la mise en place de la vraie transition.

Youri Latortue

Sur les antennes de Radio Mega, le mardi 11 janvier, Latortue a indiqué que ce consensus aura pour tâche de mettre en place un exécutif à travers la nomination d’un nouveau Premier ministre. Cependant, la  présidence sera assurée par une coalition composée d’un représentant du pouvoir en place c’est-à-dire de l’accord de Musseau, de l’accord du Pen, de Montana et de la diaspora entre autres.

C’est précisément ce que recherchent les Etats-Unis, ainsi que leurs alliés ou complices. A ce carrefour- là, il ne reste plus à faire que la validation du Core Group pour finaliser le projet politique de transition de rupture avant le 7 février au plus tard pour renforcer la domination impériale. Voilà le dessein sinistre poursuivi par les principaux auteurs de cette tortueuse machination.

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here