Exploitation macabre d’accrochages entre gangs

0
160

 L’événement majeur de cette semaine n’est ni le report du référendum, ni la visite de la mission de l’OEA en Haïti, mais bien les accrochages entre gangs armés qui se sont poursuivis à Martissant, Fontamara et dans d’autres quartiers de Port-au-Prince du 1er au 7 juin.

Ces accrochages ont provoqué une grande panique doublée d’insécurité au sein d’une population qui a déjà tant de mal à survivre dans un quotidien chaotique, sans oublier qu’il y a eu des victimes de part et d’autre. Cette escalade de la violence programmée a nettement terrorisé toutes les couches sociales du pays. Ces graves incidents ont été notamment recensés à La Boule 12, Martissant, Cité-Soleil, Delmas et Bel-Air et ont fait de nombreuses victimes, morts et blessés au sein des masses défavorisées. Les données sont là pour témoigner des causes de ces conflits et pointer du doigt des responsables dont certaines personnalités du pays, ainsi Jean Mensatto Petit aliasToto Borlette.

Que cette guerre à répétition entre gangs ait été déclenchée et continue, quels qu’en soient les motifs est une chose. Mais que certains secteurs politiques en profitent pour satisfaire leurs calculs mesquins et leurs ambitions sans aller à la source du problème est une autre. 

Prétendre prendre position pour les victimes, sans poser les vrais problèmes, en ne les approchant qu’en surface, c’est faire preuve de malhonnêteté. Et qu’on le veuille ou non, loin d’aider à une quelconque amélioration du drame en cours, on aggrave davantage le douloureux sort des victimes. L’instabilité ne cessera de progresser tant que les remèdes efficaces ne seront pas administrés aux vrais maux. 

Rien n’est plus brutal que de contribuer à cette spirale de destruction du peuple et du pays.

Ces graves événements qui ont eu lieu ont fourni le prétexte recherché aux membres de l’opposition pour forcer le gouvernement à rentrer le référendum. Mais qui pouvaient donc les avoir inspirés, téléguidés ? Qui pouvaient alors s’être réjoui qu’il y ait eu des victimes ? D’en mal interpréter les causes sinon exploiter un événement à des fins politiques partisanes, mensongères, malfaisantes, criminelles inavouées ne fait qu’en cacher les auteurs intellectuels. Rien n’est plus brutal que de contribuer à cette spirale de destruction du peuple et du pays.

On peut dans un cas faire une erreur de jugement, mais quand l’habitude est de dégager des analyses, des conclusions et des synthèses le plus souvent sous une forme tendancieuse sans en donner une interprétation équilibrée, coupée de toute réalité politique, on en arrive à débiter des informations relevant du parti-pris politique. 

Ainsi cette déclaration du RNDDH, « 8 postes de police ont été attaqués et saccagés entre le 1er et 7 juin 2021 : Martissant, Bicentenaire, Station Gonaïves, Duvivier, Drouillard, Cazeau, Sierra II, Portail St. Joseph et Aéroport, antenne de 3 mains, toutes ces attaques meurtrières ont été perpétrées par des regroupements gangs de G-9 », alors que d’autres groupes de gangs opèrent sur le terrain et sont parfois sinon souvent à couteaux tirés, dans une perspective de luttes entre gangs.

Ce n’est pas sans raison qu’ils sont des agents zélés au service des puissances dominantes, exploitantes, oppressives et répressives.

En effet, cette conclusion du RNDDH porte à croire qu’il s’agit là d’une nouvelle manœuvre, d’une nouvelle fabrication de toutes pièces pour égarer l’opinion, la diriger dans un sens donné et, de cette façon, contribuer à attiser les malentendus et déclencher d’autres accrochages fratricides. Aucune organisation ne devrait ainsi continuer à véhiculer des informations aussi entachées d’esprit tendancieux et partisan.  

Qui ont intérêt à alimenter et exploiter de tels accrochages à des fins politiciennes ? Est-ce pour brouiller la vraie piste à d’autres fins réactionnaires ?  Ce ne peut être que ceux qui n’ont aucun problème à être considérés comme des vassaux, des bases de déstabilisation et de subversions à l’encontre du peuple et du pays en général. Ils sont en grand nombre, ceux qui, pour des raisons diverses, font le choix de s’accommoder de l’audace plutôt que de combattre, d’accompagner les masses dans la résistance. Ce n’est pas sans raison qu’ils sont des agents zélés au service des puissances dominantes, exploitantes, oppressives et répressives. 

Il y a une réalité, partout où un abcès existe, s’il n’est pas rapidement vidé, il éclatera de par lui-même. En ce sens, il est prudent de ne plus continuer à commettre la grande erreur, à savoir que tous les sales coups sont permis pour combattre l’adversaire, nonobstant les fâcheuses  conséquences à venir.

Alors, exploiter politiquement et médiatiquement un événement sous un angle mensonger et fallacieux pour tromper la vigilance de la population ou d’en tirer certains profits ne relève que de la barbarie, de la sauvagerie et de l’irrationnel à l’image de ceux qu’on qualifie de bandits et de gangs.

Dépasser ces comportements immoraux, voilà qui pourrait donner évidemment une dimension nouvelle et réhabiliter quelque peu l’image de notre pays pour un redressement national.

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY