Augmentation des prix du carburant

0
570
L’ajustement des prix du carburant entrera en vigueur à partir du vendredi 10 décembre 2021.

L’administration du Premier Ministre de facto d’Ariel Henry selon son accord avec certains partis politiques tels que le PHTK, la Fusion, le MTV, le SDP, Pitit Desalin pour ne citer que ceux-là, vient de faire d’une pierre deux coups. Elle a finalement décidé de mettre fin ce 7 décembre à la subvention des produits pétroliers par cette annonce faite par le ministre de l’économie et des finances Michel Patrick Boisvert en présence du ministre des Affaires sociales et du Travail (MAST), Pierre Ricot Odney. L’ajustement des prix du carburant entrera en vigueur à partir du vendredi 10 décembre 2021.

Quelle sera la réaction de la masse défavorisée, quand désormais, la gazoline sera passée dans les 72 heures à 250 gourdes le gallon, soit une augmentation de 49 gourdes?

Le gallon du diesel subit une hausse de 184 gourdes. Il passe désormais à 353 gourdes. Le kérozène qu’on achetait à 163 gourdes le gallon coûtera 352 gourdes, soit 189 gourdes de plus.

La conférence de presse des ministres de l’administration du Premier Ministre de facto Ariel Henry pour annoncer l’augmentation des prix des produits pétroliers

Le gouvernement pour ne pas jeter de l’huile sur les flammes allumées rassure que les prix des transports en commun ne seront pas affectés puisque la décision d’augmentation des prix a été prise et adoptée en concertation avec des syndicats de transport public et des opérateurs évoluant dans le secteur pétrolier.

Pour faire avaler la pilule amère, l’administration s’est servie du nouveau ministre de la Planification Ricard Pierre, ex-sénateur de Pitit Desalin pour amadouer la population précisant que « cette décision du gouvernement n’est pas facile et ce n’est pas de gaieté de cœur »

L’une des premières réactions est celle des Forces Nationales pour la Démocratie (FND) qui appelle à la mobilisation générale contre cet ajustement du prix de l’essence dans le but de contraindre le gouvernement à revenir sur cette décision.

Forces Nationales pour la Démocratie (FND)

Sagesse Messène, responsable de Jeunesse au sein de la FND, dans une conférence de presse, fustige cette décision qui, selon lui, est contre les intérêts de la population. « Si les autorités avaient voulu prendre une décision qui arrangerait la population, elles auraient décidé plutôt de réduire le train de vie de l’État », a-t-il déclaré.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here