Terrible accident sur la route du Nord-Ouest, 18 morts et une cinquantaine de blessés

0
146
Le Terrible accident sur la route du Nord-Ouest, à Port de Paix qui a entrainé plus de 18 morts et une cinquantaine de blessés

Le matin du dimanche 8 Janvier 2017 dernier, aux environs de 10h 30, dans la localité de La Crête, commune de Gros-Morne, sur la Nationale # 5, Gros-Morne, Département de l’Artibonite, un autobus du nom de l’Union Expresse assurant le trajet Saint-Louis du Nord/Port-au-Prince, a fait panache conduisant à un lourd bilan de 18 morts et 50 blessés graves. L’horrifiante tragédie s’est produite alors que le conducteur précipita l’engin surchargé de 65 passagers à vive allure. Atteignant la localité de La Crête, 8e section communale de Gros-Morne, Département de l’Artibonite, l’autobus l’Union Express a terminé sa course dans une maison qu’il a percutée rageusement, puis s’est renversé le long de la route. Les autorités locales ont dressé un bilan provisoire de 18 morts et de 53 blessés.

Certains passagers ont fait savoir que le chauffeur, un alcoolique, commença a vider sa bouteille depuis le démarrage de l’engin à la station de Saint-Louis du Nord. Ainsi, ce conducteur alcoolique précipita l’autobus sans ménagement en dépit de différents blâmes que lui avaient adressés les passagers.

Les blessés ont été transportés d’urgence à l’Hôpital La Providence des Gonaïves. D’autres ont été admis à l’Hôpital Alma Mater de Gros-Morne.

D’autre part, dans l’après-midi du lundi 9 Janvier  2017 dernier, au niveau de Portail Léogâne, proche d’un commissariat de police, centre-ville de Port-au-Prince, aux environs de 2h30, un compatriote haïtien a été carbonisé vif alors qu’il se trouvait enfermé dans son véhicule qui avait pris feu. La Toyota Pick-up Hulux pilotée par la victime a percuté un chauffeur de Mototaxi ayant deux personnes à bord dont le chauffeur et une passagère. Selon des témoins, la moto se trouvait bloquée dans la partie avant de la pick-up, alors que le conducteur était prisonnier à l’intérieur du véhicule dont les portes étaient bloquées. L’homme s’était mis à accélérer nerveusement la voiture. Tandis que les pneus arrières de l’engin commençaient à faire du feu à force d’accélération jusqu’à l’incendie complet du véhicule avec le chauffeur à l’intérieur.

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY