Pour le Sénat, le gâteau est mal partagé !

0
516
La présentation de la politique générale du Premier ministre nommé Jack Guy Lafontant n'a pas eu lieu, le lundi 13 mars, du fait que les sénateurs du PHTK avaient infirmé le quorum

La séance au Sénat était prévue le 13 mars pour les 11 heures du matin. Au cours de la journée, un arrêté présidentiel daté du 12 mars, nommait les 18 ministres qui devaient accompagner le Premier ministre Jack Guy Lafontant  au Palais Législatif.  Le bus était là, certains ministres avaient même pris leur place à bord, tout joyeux comme s’ils venaient de gagner à la loterie. Le véhicule n’a jamais pu quitter la cour du Palais National. Ce fut le commencement d’un branle-bas qui explique clairement, en rétrospect, dans un autre contexte les propos de honte du Sénateur Hector Anacacis juste après la présentation de la politique générale de Salvador Laurent Lamothe en 2011 : « tout moun jwenn »

Cette fois « Tout senatè pa jwenn ». C’est en ces termes que nous pouvons résumer les causes du boyott  occasionné par les sénateurs proches du Parti haïtien Tèt Kale (PHTK). Ils ont infirmé le quorum de la séance, empêchant même que le Premier ministre et son cabinet ministériel arrivent au Parlement comme il était prévu, le lundi 13 mars 2017, pour l’énoncé de sa politique générale. Le sénateur du Sud, Richard Fourcand Hervé l’a bien révélé en ces termes: la séance n’a pas eu lieu pour la simple et bonne raison qu’une partie  « jwenn » une autre « pa jwenn ». Outre des privilèges, ce monde d’arrivistes et opportunistes réclame de fortes sommes d’argent, des maisons, des postes ministériels, des directions générales, des secrétaireries d’Etat, des directions d’organismes autonomes, des directions départementales, des délégations départementales etc….

 

Le président du Sénat Youri Latortue annonce que le rendez-vous est fixé pour le mercredi 15 mars 2017 à 11 hres du matin pour la reprise de la séance de présentation de la politique générale du Premier ministre nommé Jack Guy Lafontant et de son cabinet ministériel
Le président du Sénat Youri Latortue annonce que le rendez-vous est fixé pour le mercredi 15 mars 2017 à 11 hres du matin pour la reprise de la séance de présentation de la politique générale du Premier ministre nommé Jack Guy Lafontant et de son cabinet ministériel

En effet, selon les plaintes des sénateurs du PHTK, il serait mieux d’être dans l’opposition que d’être un allié du pouvoir ; car c’est pour  l’opposition uniquement que le partage du gâteau a été fait.

La genèse de cette frustration tient du fait que de coutume, les parlementaires n’ont jamais eu de souci pour la politique générale du Premier ministre. Ce qui les intéresse a bien été énoncé à travers les remarques que le président du Sénat de la République, le Premier corrompu Youri Latortue  avait signalées la semaine dernière, à savoir que « La majorité nécessaire à la ratification de l’énoncé de politique générale du Premier ministre nommé n’est pas encore dégagée ». Il les a ensuite renforcées en ces termes exprimés dans un langage de contrebandier ou d’un ”koutye”:  «  le chef de l’Etat n’a pas encore mis son devoir au propre ».

            La séance a été totalement boycottée par les sénateurs et même par ceux qui faisaient campagne pour Jovenel Moise et par ceux également qu’ils supportaient tout récemment dans leur campagne électorale. En fait, on peut déduire que c’est déjà une crise au sein de cette même famille politique ; mais cela va plus profondément, puisque c’est la mentalité de mercenaires, du banditisme d’Etat qui règne au plus haut sommet du  pays.

 

Le bus était là, certains ministres avaient même pris leur place à bord, tout joyeux comme s’ils venaient de gagner à la loterie. Le véhicule n’a jamais pu quitter la cour du Palais National.
Le bus était là, certains ministres avaient même pris leur place à bord, tout joyeux comme s’ils venaient de gagner à la loterie. Le véhicule n’a jamais pu quitter la cour du Palais National.

Voyant la gravité de la débandade, l’instigateur de ce mouvement, le président du sénat,  le même Youri Latortue voulant jouer sous deux tableaux a affirmé « Ce qui est important pour nous, c’est le pays ». Il a indiqué par là que son parti n’est pas représenté au sein du cabinet ministériel.  Le Senat actuel, compte 28 membres sur 30, puisqu’il a deux absents Guy Philippe et le cas en contestation des deux députés de même plumage, candidats au Sénat pour le département du Centre, Abel Descollines et Rony Célestin ; contestation qui n’a pas encore été clarifiée par le Conseil Électoral Provisoire.

Ainsi sur les 28 sénateurs, 19  étaient présents, puis à l’heure de l’appel nominal quatre d’ entre eux du bloc PHTK et alliés en l’occurrence Dieupy Cherubin et Carl Murat Cantave du KID, Nawoon Marcellus et Ralph Fethiere ont pris la poudre d’escampette,  dès le début de la séance. C’est ce qui a infirmé le quorum le ramenant à 16 sénateurs, empêchant tout bonnement la tenue de la séance.

Ainsi le président du sénat et chef du parti AAA (Ayiti An Aksyon), Youri Latortue n’a fait qu’annoncer l’ajournement de la séance qui est en sorte suspendue jusqu’à nouvel ordre. Dès lors, un semblant de mésentente règne au sein de cette famille de politiciens de tout acabit, qui ont tous visé le pillage du pays pour satisfaire leur petit projet personnel jusqu’à s’enrichir comme  leur chef de parti Michel Joseph Martelly leur en a montré le secret.

Cependant, la présidence ne se laisse pas marcher dessus pour le moment, elle essaie de montrer un semblant de résistance pour la galerie ; mais elle va certainement s’arranger pour satisfaire les besoins de ses frères et sœurs, puisqu’ils sont de la même matrice corruptrice. Lucien Jura ancien porte-parole de Michel Martelly et actuellement celui de Jovenel ne fait que se masturber quand il haussait le ton pour dire «… Pas question qu’un pouvoir asservisse un autre. Il revient à l’exécutif la prérogative de la formation du gouvernement… La Constitution a déterminé la responsabilité des parlementaires et la responsabilité du pouvoir exécutif »

Voici la liste des 18 ministres dont 5 femmes proposés par Jovenel Moise et Jack Guy Lafontant, mais qui pourraient sans doute être remaniés pour les besoins de la cause des bandits légaux. C’est la pointe de l’iceberg, puisqu’il reste encore la chambre des députés dont il est bruit que des offres ont été faites à tous les groupes de députés.

Aviol Fleurant est nommé Ministre de la Planification et de la Coopération Externe ;

Jude Alix Patrick Salomon est nommé Ministre de l’Economie et des Finances ;

Carmel André Béliard est nommé Ministre de l’Agriculture des Ressources Naturelles et du Développement Rural ;

Fritz Caillot est nommé Ministre des Travaux Publics, Transports et Communications ;

Pierre Marie Du Meny est nommé Ministre du Commerce et de l’Industrie ;

Pierre Simon Georges est nommé Ministre de l’Environnement ;

Colombe Emilie Jessy Menos est nommée Ministre du Tourisme ;

Heidi Fortuné est nommé Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique ;

Stéphanie Auguste est nommée Ministre des Haïtiens vivant à l’Etranger ;

Antonio Rodrigue est nommé Ministre des Affaires Etrangères et des Cultes ;

Max Rudolph Saint-Albin est nommé Ministre de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales ;

Pierre Josué Agénor Cadet est nommé Ministre de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle ;

Roosevelt Bellevue est nommé Ministre des Affaires Sociales et du Travail ;

Marie Greta Roy Clément est nommée Ministre de la Santé Publique et de la Population ;

Eunide Innocent est nommée Ministre à la Condition Féminine et aux Droits des Femmes ;

Régime Lamur est nommée Ministre de la Jeunesse et des Sports et de l’Action Civique ;

Limond Toussaint est nommé Ministre de la Culture et de la Communication ;

Hervé Denis est nommé Ministre de la Défense.

Ce mardi le président Jovenel Moise a rencontré tous les blocs au Senat séparément pour satisfaire leurs besoins personnels. Déjà le président du Sénat lui-même annonce que le rendez-vous est fixé pour le mercredi 15 mars 2017 à 11 hres du matin pour la reprise de la séance de présentation de la politique générale du Premier ministre nommé Jack Guy Lafontant et de son cabinet ministériel.

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY