Guy Philippe accuse !

0
707
Le sénateur inculpé parle maintenant d’un ton victorieux et accuse ouvertement le président du Sénat Youri Latortue et 4 sénateurs proches de Lavalas comme impliqués dans son arrestation.

Le dossier du Sénateur élu de la Grande Anse, Guy Philippe, arrêté le 5 janvier dernier, et extradé aux États-Unis le jour même, fait encore la une de l’actualité politique du pays.   Dans une bande enregistrée, il vient de s’adresser à ses partisans et à la population de la Grand’ Anse. Comme il y avait des doutes sur la voix, sa femme et le Président du Consortium National des Partis Politiques Haïtiens Jeantel Joseph ont bien confirmé qu’ elle est justement celle du Sénateur élu, impliqué et emprisonné aux Etats-Unis qui parle.

Jeantel Joseph Président du Consortium National des Partis Politiques Haïtiens
Jeantel Joseph Président du Consortium National des Partis Politiques Haïtiens

Guy Phillipe qui avait plaidé non coupable le 13 janvier 2017 dernier et qui devrait retourner à la Cour le 4 Avril prochain pour le début de son procès a laissé entendre dans cette bande sonore qu’on n’a  trouvé aucune charge contre lui sur le dossier de trafiquants de drogues.  C’est simplement une question de blanchiment d’argent qui le retient encore en prison du fait qu’il avait procédé à quelques transactions financières illicites sur son compte bancaire. Signalons que l’une des charges de son accusation stipule  « qu’en 2000, Philippe a transféré un chèque de 112,000 $ par l’entremise d’une institution financière, affectant le commerce inter-étatique et étranger, y compris des sommes provenant de l’entreprise de trafic de drogues illicites »

Il a déclaré que tout ce qu’on dit contre lui est  de la foutaise. On a dit depuis 1995 qu’on a un dossier contre lui ; alors que pourtant en 2006, ayant été à l’ambassade des Etats-Unis en Haïti, il avait été honoré puis avoir eu son visa renouvelé. Il a ensuite souligné qu’on est en train de chercher  des gens pour témoigner contre lui de sorte qu’on trouve un quelconque alibi pour le condamner.

Le président du Sénat Youri Latortue
Le président du Sénat Youri Latortue

Le sénateur inculpé parle maintenant d’un ton victorieux et accuse ouvertement le président du Sénat Youri Latortue et 4 sénateurs proches de Lavalas comme impliqués dans son arrestation.  Youri Latortue n’a pas attendu pour démentir dans une note impersonnelle qu’il a toutefois signée lui-même le 13 février et ainsi libellée : « Par acquis de conscience, mais surtout par devoir envers son Département, ses Constituants, son Parti Politique et tous ceux qui lui font confiance, le Sénateur Youri Latortue dément formellement et sans réserve les présomptions faites sur un quelconque rôle joué par lui dans ce dossier »  Pour ajouter ensuite que « L’obligation de réserve qui accompagne la haute fonction qui lui échet, le porte à refuser d’alimenter de tels débats ; d’autant que l’affaire en question est beaucoup plus complexe que l’on ne voudrait le faire croire » Il continue pour dire que « Selon lui, manipuler un homme emprisonné est horriblement malhonnête ; tout comme l’isoler des divers secteurs dévoués à sa cause en le poussant au blâme gratuit et injuste, démontrent le cynisme de certains acteurs, soit disant bien intentionnés, qui rôdent aujourd’hui autour de Guy Philippe »

Finalement, « Le Sénateur Youri Latortue, réitère son engagement à servir son peuple ; refusant d’être  piégé ou détourné  des objectifs à atteindre au profit de la population; et, à ceux qui trouvent un quelconque bénéfice à diriger Guy Philippe sur un chemin erroné. Il se contentera de rappeler le vieil adage: Menm si MANTI kouri mil an, LAVERITE kenbe’l yon jou ».

Par ailleurs le Consortium non seulement tient à écrire une lettre à l’actuel président des Etats-Unis  Donald Trump, mais il organise entre-temps un sit-in devant les locaux de l’ambassade des Etats-Unis à Tabarre le lundi 13 février 2017 pour dénoncer leur rôle dans ce complot et exiger le retour du Sénateur élu Guy Philippe ; cette lettre adressée à Donald Trump pour dénoncer le rôle des Clinton en Haïti sera remise aux autorités de l’ambassade, a fait savoir Jeantel Joseph.

Nous n’aurons pas à nous étonner, si au bout du procès qui sera entamé le 3 avril prochain à Miami contre  Guy Philippe ce dernier en sort  acquitté. Dans sa bande enregistrée, il demande à ses partisans de manifester car pour lui, seule une grande mobilisation pourra l’aider à triompher des actes dont on l’accuse. Et ce sera la preuve de l’instrumentalisation de son arrestation pour servir les intérêts des puissances étrangères dans notre pays.

Nous n’aurons pas à nous étonner puisque déjà un certificat de Greffe daté du 11 janvier 2017 du Parquet du Tribunal Civil de Port-au-Prince que dirige le Commissaire Jean Danton Leger  confirme qu’il n’y avait aucun mandat d’amener contre le Sénateur Guy Philippe au moment de son arrestation. Voici le texte intégral du Certificat de Greffe de Me Wilbert Rhau : « Le greffe du Parquet près le Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince, certifie et atteste qu’après recherches effectuées au registre du Parquet, aucun mandat d’amener n’a été décerné à l’encontre du sieur Guy Philippe».

Est-ce à dire ou à penser que le sénateur élu de la Grand’Anse pourrait bientôt être libéré, faute de preuves incriminantes contre lui ? Est-ce aussi à se demander si le sénateur Youri Latortue se prépare-t-il à accueillir fièrement et chaleureusement le collègue qui l’a accusé  d’être «impliqué dans son arrestation» pour lui donner l’accolade de la  ”vérité” ?  Youri n’a-t-il pas dit, en effet, que  Menm si MANTI kouri mil an, LAVERITE kenbe’l yon jou ? Et n’a-t-il pas dit aussi que «militè pa trayi militè» ? Brave Youri. Qui vivra verra… !

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY